Le mausolée

187767_630150343664961_1967643384_n

Je vais vous parler d’un livre que j’ai eu le plaisir de recevoir et lire grâce à Nathalie. « Le mausolée » de Edouard Moradpour.

J’ai été heureuse de découvrir en l’ouvrant une dédicace manuscrite par l’auteur lui-même et j’en suis super fière.

Dédicace

Je vais être honnête avec vous, au départ j’étais septique en apercevant le livre pour deux raisons:

L’une d’entre elles étant la préface qui pour moi a été difficile à comprendre, trop de mots que je ne connaissais pas et donc à chercher dans le dictionnaire. Je me souviens m’être dit en la lisant que si l’histoire était sur le même ton je n’allait pas tenir longtemps. Et bien ce n’est pas du tout le cas, j’étais bien soulagée, j’allais pouvoir lire « Le mausolée » tranquillement!

La deuxième raison étant que l’histoire de la Russie ne m’ayant jamais intéressée, je pensais m’ennuyer en lisant, que se serait trop lourd.
Que nenni, j’ai été transportée par le déroulement de l’histoire du début à la fin. Je fermais le livre avec un petit pincement au cœur tellement j’étais impatiente de découvrir la suite…

On peut y découvrir deux personnages centraux. Tatiana une belle jeune femme et Oleg un brillant homme d’affaires que l’on a plaisir à suivre. Sans trop spoiler, une personnalité d’aujourd’hui y fera son apparition!

Son auteur Edouard Moradpour mélange imaginaire et réel avec beaucoup de brio, il m’a même poussée à chercher à découvrir un peu plus de l’histoire Russe.

« Né à Téhéran d’une mère russe ayant immigré après la révolution soviétique, Édouard Moradpour s’installe en Russie juste avant la chute du Mur, où il sera rapidement considéré comme le « père de la publicité . »

En quatrième de couverture on peut lire ceci:

« Moscou, 2014. Dans la Russie trouble et tourmentée de Poutine, Tatiana gagne sa vie en dansant tous les soirs au Club 121, haut lieu de rencontres entre hommes d’affaires. Sa beauté ne laisse personne indifférent, et surtout pas Oleg Bezroukov. La jeune femme succombe rapidement au charme magnétique de ce dernier. Mais très vite, le doute s’installe. Qui est cet homme qui paraît si amoureux mais ne cesse de disparaître sans la moindre explication et surtout, semble être doté d’un étrange et inquiétant pouvoir de prédiction ?
En tentant de percer le mystère Bezroukov, la jeune femme va se retrouver entraînée dans les coulisses d’un monument emblématique, objet de tous les fantasmes, symbole d’une Russie partagée entre tradition et modernité, superstition et rationalité : le mausolée de Lénine. Dans cette aventure, Tatiana devra accomplir une mission périlleuse : arracher le corps embaumé de Lénine des griffes d’une mystérieuse organisation secrète pour l’enterrer dans une forêt de l’Oural.
Mêlant suspense, politique et mysticisme, Édouard Moradpour signe un thriller habilement construit autour d’un des monuments les plus énigmatiques et fascinants du XXe siècle. »

La fin m’a touchée et a même fait apparaître une légère larme au coin de l’œil. J’attends la suite de cette histoire, avec une grande impatience.

En somme, un très bon livre que je ne peux que vous conseiller!

J’espère que vous l’apprécierez autant que moi!

Publicités

1 commentaire

Classé dans Le coin lecture de Mam'Elfe

Une réponse à “Le mausolée

  1. La Tribu Lactée

    Je crois qu’on ressent toutes la même chose en lisant la préface, mais une fois dans l’histoire, on est accro.

Tu souhaites me laisser un petit mot? Et bien c'est par là...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s