Je n’aime pas les gens…

Tu reviens de vacances, fraîche comme une rose!

Bon ok, un cactus…

Plus que jamais résolue à être agréable avec tout le monde, à ne pas te laisser miner le moral par une petite poignée de personnes.

Mais tu déchantes très rapidement car cette fois encore ta résolution va partir en fumée dès le premier contact avec les gens acariâtres.

C’est viscéral… Cette proximité avec les gens te dégoûte désormais de plus en plus.
La patience que tu avais à tes débuts a disparu avec les années.

Tu te prends la réalité en pleine face, il est désormais trop tard pour toi. Tu as eu un contact trop prolongé avec des personnes maussades pour pouvoir en guérir en aussi peu de temps. Un mois de vacances n’est pas suffisant pour nettoyer ce mal qui te ronge.
Tu es en train de devenir aigrie et tu as beau vouloir te battre contre toi même pour éviter cela, rien n’y change.
Ton aigreur envers les autres revient au galop dès la première remarque , dès le premier petit conflit, dès la première impolitesse.

Au fond de toi tu sais que tu n’es pas quelqu’un de mauvais, il y a cette petite flamme qui brille encore en toi et qui te dit que non, tu ne peux pas devenir comme tous ces gens amers autour de toi qui te minent le moral et qui te font petit à petit devenir sombre à ton tour…
Ce n’est pas dans ta nature, et pourtant…

Et ce ne sont pas ces personnes qui s’insultent devant leurs propres enfants pour une place en caisse qui vont t’aider à devenir moins hargneuse. Ces personnes qui te demandent un renseignement sans même un bonjour ni un merci.

Comme par exemple cette femme qui te prend de haut ( et non ce n’est pas qu’une impression) parce que dans un paquet d’émincés de viande pour chat il n’y a que 3 pochettes alors qu’il doit y en avoir 4. C’est un défaut de fabrication, mais pour elle tu en est entièrement responsable bien sûr. Tout le monde sait que c’est toi qui emballe et fabrique le produit. Ce n’est pas du tout des machines, mais non… Aucune politesse ne sortira de sa bouche.
Ou encore ce monsieur qui passe en caisse, le téléphone vissé à l’oreille qui ne daigne même pas te regarder alors que tu lui dis bonjour et encaisses ses achats.

Tu faits partie des meubles, alors pourquoi se fatiguer avec des politesses…?

Pour les gens c’est normal, tu dois sourire en toutes circonstance, fermer ta bouche même si la personne s’adresse à toi comme si t’étais un objet, un « poteau d’information » ou pire, te parle de façon déplacée. C’est ton travail, tu ne mérites donc pas le respect…

Tu es agacée par ces gens qui se permettent de te juger sans te connaître, oui « l’autre » lui a dit telle ou telle chose sur toi, alors forcément elle dit vrai.
Tu n’auras donc plus droit à un sourire ni même un bonjour et encore moins un merci. Déjà qu’on n’avait droit qu’au strict minimum…
Ba oui, tu ne souries jamais il parait. Au même temps qui aurait envie de sourire aux cons…

C’est tellement facile de cataloguer les personnes sans les connaître…

Effectivement, il y a des jours ou je ne souris plus, je ne peux pas, je n’en ai pas envie. Je suis fatiguée, fatiguée par les 70 heures faites dans la semaine, mais aussi fatiguée par les gens.
Alors non, je n’ai pas, plus envie de leur sourire. Je pense que c’est mon droit et que personne n’a à me juger la dessus.

Sur le badge de l’enseigne (que l’on doit porter sur le cœur) il y est écrit « Je vous offre mon sourire ». Mais non, je n’y arrive pas tous les jours. J’essaie pourtant mais c’est dur de sourire à certaines personnes, des personnes qui essaient de te poignarder dans le dos, des personnes qui te jugent, des personnes qui se permettent de te traiter de « petite grosse qui fait semblant d’être gentille » en parlant de toi à un de tes collègues.

Un sourire ça se mérite!

A ton avis quelle option est la plus sincère? Pas de sourire, un sourire honnête parce que tu as envie de le partager avec la personne en face de toi ou encore un sourire forcé?

Tu cultives une rancœur envers les gens que tu vois tous les jours, envers ces personnes qui sont fausses avec toi.
Elles ne veulent pas te connaître, elles ont déjà un avis bien tranchée sur toi, alors pourquoi ferais-tu un effort?

Tu développes une méfiance incontrôlée envers les gens… Et tu finis par donner une apparence froide de toi.

C’est comme ça au travail mais aussi dans la vie de tous les jours.
Toutes ces personnes qui montent dans le bus en courant pour finir par s’asseoir sur une place prioritaire et qui ne se lèveront pas même en présence d’une personne âgée, femme enceinte…, te rendent aigrie.
Un manque de civisme qui te donne envie de t’isoler loin, très loin.

Je n’aime pas les gens… Ces gens qui se permettent de juger ce que tu faits, ce que tu dis, comment tu vis… Ces gens qui trouvent que tu n’est pas assez « ci » ou que tu es trop « ça ». Ces gens qui te disent que la façon que tu as d’élever ton enfant n’est pas correcte, ces donneurs de leçons…

Et puis il y a ce petit monsieur, déjà bien âgé qui vient acheter son petit pack de Badoit ou Contrex 50cl qui rien qu’en l’apercevant te donne envie de sourire. Tu lui souris parce qu’il te le rend bien! Il te sourit avec un sourire sincère, tu le sais, tu le sens.
Il est content de te voir et te dit tous les jours que tu es souriante et qu’il prend plaisir à te voir.
Ah! Il m’arrive donc de sourire! Quelle surprise…
Ou même cette jeune fille qui donne un peu de son argent sans rien demander en retour à une personne qui en a besoin le tout avec un énorme sourire aux lèvres.

Là oui, tu as envie de sourire, d’un sourire radieux!

Et ça ravive un peu la petite flamme presque éteinte qui se trouve tout au fond de toi!

Alors, resterai-t-il encore un espoir de guérison?

espoir

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Du blabla dans les étoiles!, Je me confie..., Mam'Elfe râle

5 réponses à “Je n’aime pas les gens…

  1. Il ne fait pas attacher trop d’importance aux jaloux, aux grincheux et autres crétins! Je sais, plus facile à dire qu’à faire…courage 🙂

  2. Souris pour toi, pas pour elle ou lui mais pour toi ! Parce que le vent caresse ton visage, que le soleil réchauffe ta peau ou parce que u te sent bien dans ces nouvelles chaussures.
    Souris de voir ce regard qui s’attache à toi dans la rue, parce que tu es jolie tout simplement…
    Souris pour vivre heureuse tout simplement et les autres, dis toi que al roue tourne et que te voir sourire leur renverra la monnaie de leur pièce !
    Courage

  3. Ce que je vous comprends … J’étais souriante, mais j’ai pris tant de « vent » que je ne le suis plus, pire je suis devenue « anxieuse sociale » , les gens me font « peur » , leurs regards de haut me gênent et les critiques que je n’entends que dans la bouche d’autres aussi… Je voudrai croire qu’il y a de l’espoir, mais ..;

Tu souhaites me laisser un petit mot? Et bien c'est par là...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s